MESSAGE

Japanese
Une nouvelle fois, les photographies de Jeanloup Sieff viennent à la rencontre du public japonais. Durant près de trente ans, Jeanloup n’a manqué aucun de ces précieux rendez-vous et je suis heureuse aujourd’hui, toujours grâce à l’amicale complicité de l’agence G.I.P., de rester fidèle à cette tradition.
Deux ans après son décès, en septembre 2000, l’agence G.I.P. avait organisé au Printemps Ginza une exposition en forme d’hommage familial : « Jeanloup Sieff, Barbara Rix, Sonia Sieff. Une histoire de famille ». C’est aujourd’hui une exposition riche de plus de cent quarante photographies inédites que nous vous proposons dans ce prestigieux espace du Tokyo Metropolitan Museum of Photography.
Depuis le départ de Jeanloup, les demandes pour des publications et des expositions n’ont pas cessé et il m’est venu le désir d’offrir à tous ceux qui admiraient son œuvre de nouvelles images. J’ai partagé son quotidien pendant plus de trente ans et je savais qu’il y avait un grand nombre de photographies qu’il aimait sans avoir eu l’occasion de les insérer dans ses projets éditoriaux. L’idée de faire un livre et une exposition des Inédits de Jeanloup est née mais il était douloureux pour moi d’affronter des archives qui me ramenaient à tant de souvenirs.
Je me suis alors adressée à Valérie Servant pour lui proposer de partager cette aventure. Elle travaillait depuis vingt ans au bureau de Paris de l’agence G.I.P. et, à ce titre, avait une grande familiarité avec l’œuvre de Jeanloup.
Ce fut une épopée passionnante qui nous mena bien plus loin que nous pouvions l’imaginer. Durant une année entière, nous nous sommes plongées dans les impressionnantes archives noir et blanc. Presque cinq décennies de photographies, des dizaines de classeurs chronologiquement disposés sur de longues étagères, des années 50 jusqu’à 2000, plusieurs milliers de planches-contacts dont nous avons regardé, une à une, chaque photo.
Nous avons fait une première sélection de 500 photographies…. Et il fut bien difficile d’écarter certaines d’entres elles qui mériteraient tout autant de faire partie de cette exposition.
J’espère de tout cœur que vous apprécierez de découvrir ces nouvelles images qui mettent une fois de plus en lumière tout le talent de ce photographe qui a su marquer de son empreinte l’histoire de la photographie.
Je ne saurais terminer ce texte sans rendre un profond hommage à Goro Kuramochi, qui nous a quitté il y a maintenant plus de trois ans, et qui a tant œuvré pour la découverte et la connaissance de l’œuvre de Jeanloup au Japon. Qu’il en soit une fois de plus remercié, ainsi que son épouse Kazue Kuramochi, toute l’équipe de G.I.P. et ceux qui nous ont supportés pour cette exposition.

Barbara Rix

ジャンルー・シーフの写真展詳細へ戻る

© Pascal Rostain